Les bruits au travail et dans les loisirs

Le bruit représente un sérieux danger dans plusieurs milieux de travail et environnements. Sur une certaine période de temps, si l’exposition au bruit venant de machinerie et d’équipement n’est pas éliminé ou sous contrôle, cela pourrait causer une perte auditive permanente et des acouphènes.

Plusieurs professions rendent les gens à risque de lésions à l’oreille: les pompiers, le personnel militaire, les disc-jockeys, les travailleurs de métro, les travailleurs de la construction, les musiciens, les agriculteurs, les professeurs en arts industriels, les travailleurs sur autoroutes, les paysagistes, les travailleurs d’usine et les opérateurs de cabine, de camion et d’autobus entre autres. La Environmental Protection Agency (EPA) estime qu’environ neuf millions de travailleurs sont exposés au bruit. Certaines activités récréatives telles que la chasse, le tir à la cible, le motonautisme, le ski nautique, la motomarine, la motoneige, la motocyclette, le travail du bois, l’écoute de musique rock et le port de casques d’écoute stéréo sont également des sources potentielles de bruit dangereux. Il y a d’autres sources notamment les salles de cinéma, les systèmes de cinéma maison, les systèmes stéréo pour automobiles, les centres de conditionnement physique, les boîtes de nuit, les bars et les centres d’amusement. Les gens risquent aussi de s’exposer à des bruits excessifs lors de longs trajets quotidiens dans la circulation dense ou bien par l’utilisation d’électroménagers sur de longues périodes.

L’exposition à des niveaux élevés de bruit dans le milieu de travail mène non seulement à une perte auditive mais également à du stress physique et psychologique et pourrait réduire la productivité. Cela peut interférer avec la communication et contribuer aux accidents et aux blessures en rendant difficile l’écoute de signaux d’alarme potentiels. La perte auditive peut avoir un impact significatif sur la qualité de vie des gens touchés et sur leur famille.

On note un intérêt récent à l’exposition au bruit et la perte auditive. Une étude récente de 2014 a démontré que même une exposition chronique à des niveaux de bruit modérés (60-80 dB) peut avoir un effet significatif sur l’ouïe. Cela vient en contradiction avec les nivaux acceptables d’exposition au bruit au Canada et aux États-Unis.


Qu’est-ce qu’un bruit dangereux?

Les sons s’élevant à plus de 80 dB sont considérés comme potentiellement dangereux. Les facteurs déterminants dans la perte auditive par le bruit sont la quantité de bruit auquel un individu est exposé en plus de la durée de l’exposition.

La National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH), une organisation des Centers for Disease Control and Prevention aux États-Unis, recommande que les travailleurs et autres se trouvant dans des environnements bruyants ne soient pas exposés à des sons dépassant 85 dB pendant une période de huit heures. Certaines industries telles que les mines, la construction, les puits de pétrole et les services et l’agriculture de même que la force aérienne des États-Unis et les forces armées américaines utilisent cette limite de 85 dB pour un journée de travail de huit heures. La recommandation est la même selon les standards de l’Union européenne. Le centre de santé et de sécurité au travail du ministère du Travail de l’Ontario est moins conservateur et recommande 90 dB pour une période de huit heures.

Les cellules sensorielles du système auditif peuvent être endommagées par de brefs sons impulsifs intenses tels qu’une explosion ou bien l’exposition au bruit continue et répétée. Pour une liste de sons communs, veuillez consulter la section du site web intitulée “Qu’est-ce qui est considéré comme fort?” Une autre étude récente montre que même une exposition chronique à des niveaux modérés de bruits peut avoir un effet important sur les niveaux d’ouïe. Dans un tel cas, il est plus difficile d’évaluer le facteur de risque puisque les personnes peuvent ne pas souffrir de quelconque type de déplacement du seuil d’audition temporaire.


Les signes annonciateurs de bruits dangereux

Voici une liste de signes pouvant indiquer que vous pourriez causer du tort à votre ouïe à cause de bruits dangereux.

  • Vous devez lever la voix pour être entendu.
  • Vous ne pouvez pas entendre quelqu’un qui se trouve à deux pieds de vous.
  • Vous éprouvez de la douleur ou avez de l’acouphène après l’exposition au bruit.

Pour la recherche actuelle sur l’exposition au bruit modéré, une personne peut n’avoir aucun de ces symptômes.


Comment est-ce que la détérioration se produit?

Selon le consensus général actuel, les sons de moins de 80 dB sont peu susceptibles de causer une perte auditive et ce même après de longues périodes d’exposition. La recherche plus récente a réfuté cela, indiquant que des sons de niveau modéré auxquels un individu est chroniquement exposé peuvent avoir un effet délétère sur les niveaux d’ouïe. La sensibilité d’une personne au bruit varie grandement. Il est donc impossible de prédire comment un individu répondra au bruit. Il est bien documenté que l’exposition une seule fois ou sur une période continue à un bruit, si ce bruit est assez dangereux, peut causer une perte auditive temporaire. On définit la perte auditive temporaire comme une diminution temporaire des niveaux d’ouïe suite à l’exposition à un bruit dangereux qui se rétablit entre environ 16 à 48 heures après l’exposition.

La perte auditive se produit lorsque de forts sons causent une détérioration du cil vibratile situé dans la cochlée. Une fois détruites, ces cellules ne se regénèrent pas et une lésion permanente se produit. Une fois endommagées, la transmission des impulsions électriques devient altérée de façon permanente. Bien que la recherche actuelle se voue à la regénération des cellules ciliées internes et externes, les résultats sont discutables et on en est certes pas à une étape de traitement.


Protégez votre ouïe des lésions

De saines habitudes au niveau de l’ouïe peuvent aider à prévenir la perte auditive et/ou les acouphènes. Sans mesures adéquates, les effets des bruits dangereux peuvent résulter en la dégradation de l’ouïe d’une personne et aggraver les acouphènes. Si vous souffrez de l’un ou l’autre, protégez vos oreilles de lésions futures. Encore mieux, prenez immédiatement des mesures de protection de votre ouïe que vous ayez des problèmes ou non.

Selon le consensus général, un individu devrait utiliser une protection adéquate pour les oreilles lorsqu’exposé à des sons supérieurs à 85 dB. Des appareils de protection auditive correctement ajustés ou faits sur mesure sont essentiels. Certains chercheurs défendent l’utilisation d’une protection minimale pour ceux étant exposés à des niveaux de sons modérés sur une base continuelle.

La plupart des gens ne se promènent pas avec un sonomètre et il est difficile de savoir à quel moment un environnement devient trop bruyant. Un bon truc est que si vous êtes à deux ou trois pieds de quelqu’un et que vous n’arrivez pas à comprendre ce qu’il dit, le niveau de bruit peut alors potentiellement causer du tort à votre ouïe. Il existe d’autres indicateurs d’exposition à des niveaux de bruit dangereux tels que le besoin de lever le ton afin d’être entendu, les sons autour de vous qui semblent étouffés ou sourds après que vous ayez quitté un endroit bruyant ou si vous éprouvez de la douleur ou avez de l’acouphène après l’exposition au bruit.

La prévention est la clé lorsqu’on est en présence de bruit dangereux. Il n’est pas toujours possible d’éliminer ou de contrôler le bruit dans le milieu de travail ou l’environnement, alors il est important de le minimiser le plus possible.


Que puis-je faire pour limiter mon exposition?

Portez une protection auditive lorsque vous êtes exposé à des bruits forts ou potentiellement nuisibles. Les environnements auxquels on doit faire attention sont notamment un milieu de travail bruyant, la circulation dense, les concerts rock, la chasse, tondre le gazon, souffler la neige dans l’entrée, l’utilisation d’une scie à chaîne, etc. Le coton dans les oreilles ne fera rien pour protéger votre ouïe des bruits forts. Une protection efficace consiste en des cache-oreilles antibruit et une protection auditive sur mesure. Les cliniques Advanced Hearing Aid Clinic et Advanced Hearing and Balance Institute offrent une panoplie d’appareils de protection auditive faits sur mesure ou en vente libre. Les appareils de protection auditive sont un investissement intelligent. Les audiologistes de nos cliniques évaluent l’efficacité des embouts auriculaires que nous vendons en mesurant les valeurs réelles de réduction du bruit à chaque fréquence avec des mesures d’oreille réelles. Veuillez consulter la section sur la protection auditive sur mesure de ce site web pour plus de renseignements.

Il est essentiel que vous limitiez les périodes d’exposition au bruit. Essayez d’éviter de vous asseoir près des haut-parleurs durant les concerts, dans les boîtes de nuit ou les auditoriums.

Une personne sur trois possède un iPod ou un lecteur MP3. Lorsque vous utilisez des écouteurs stéréo ou que vous écoutez de la musique sur une chaîne stéréo, essayer de baisser le volume à un niveau sécuritaire. Si un ami peut entendre la musique de vos écouteurs en étant à trois pieds de vous, le volume est trop fort. Il est plus probable que vous gardiez le son à un niveau gérable en utilisant des iPods ou MP3 avec une prise sur mesure qui bloque les bruits de fond ambiants.

Quand vous faites l’achat d’équipement récréatif, de jouets pour enfants, d’appareils électroménagers, d’outils électriques, de MP3/iPods, de sèche-cheveux, etc., recherchez un indicateur de niveau sonore. Choisissez des modèles plus doux, surtout pour l’équipement qui sera le plus souvent utilisé. Il est particulièrement important de vérifier les indicateurs de niveau sonore pour les jouets pour enfants. Les enfants mettent souvent les jouets près de leurs oreilles. La recherche montre une augmentation de la susceptibilité de perte auditive des oreilles plus jeunes. La clinique Advanced Hearing Aid Clinic a réalisé une étude intéressante des jouets bruyants en concomitance avec le Ottawa Sun ce qui a fait les manchettes. Nous demeurons de fervents défenseurs pour l’adoption de limites acceptables pour les jouets pour enfants au Canada.